Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 07:14

 

 

Géo-Fourrier

Costume du Mayet, Pochoir

 

 

 

 

  Géo-Fourrier

 Costume de Vichy, Pochoir

 

 

           

geo-fourrier mayet-costume-femmegeo-fourrier vichy-costume-femme

 

            Gabrielle Niel

Eglise de Saint-Germain-des-Prés à Paris, eau-forte 

 

 

niel-paris-abbaye-saint-germain-des-pres-1869-gravure

         

 Louis Icart 

Femme masquée au sein nu et à l'éventail, Gravure  

  

 

 

icart-louis-elegante-masque-eventail

 

Voir notre Catalogue des œuvres disponibles,

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 09:54

La galerie hAbEO expose une vingtaine de peintures du peintre corrézien Joseph Espalioux sur le thème du cheval et du cyclisme.

Peintre autodidacte, Joseph Espalioux (1921-1986) surnommé « peintre de la lumière » se situe volontairement en marge des mouvements picturaux du 20ème siècle.
Ses couleurs dansent sous son pinceau et éclairent frénétiquement ces pottocks, poneys ou autres chevaux ariègeois qu'il saisit dans la région de Pamiers, de Foix et de Montségur où il s'est installé. Malgré les supports utilisés (papier, panneau isorel, techniques mixtes), nous oserons un rapprochement avec un art pariétal.

37-cheval-lumiere-matinEspalioux parcourt les routes ariégoise en cycliste amateur. Ce sport ainsi que le rugby, si présent dans le sud-ouest, fait vibrer son pinceau. Du cyclisme, il perçoit parfaitement le mouvement dans les efforts d'un Anquetil contre la Montre ou dans les Nations.

107-anquetil-les-nationsGrand prix de Paris en 1963, Premier prix de la composition à Deauville la même année, ses œuvres sont présentes dans de nombreux musées en France : Albi (musée Toulouse-Lautrec), Brive, Castres (musée Goya), Frontignan, et Pamiers où une salle porte son nom après avoir été exposées en France (Albi, Castres, Deauville, etc.) ou à l’étranger (Lisbonne, Londres, Madrid, Tokyo, etc.).


Galerie hAbEO

15 Square de la Source de l'Hôpital

03200 Vichy

Ouvert tous jours de 10h à 12h & de 15h à 20h sauf le mardi

Tél. 09 63 64 17 86

 

Les oeuvres sont également visibles sur le catalogue en ligne de la galerie :  Estamp-art.

Un catalogue sous format pdf est disponible.

Repost 0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 18:40

Une collection naît souvent avec une œuvre multiple, photographie ou estampe. Ces media, abordables pour une poignée de dollars, sont un moyen peu risqué de se frotter au marché de l’art. Le champ de l’estampe est cependant aussi vaste que celui de ses prix, soumis eux aussi aux effets de mode et aux spéculations du moment.

 

S’il est vrai que les prix des estampes contemporaines ont gonflé parallèlement à la hausse des prix de l’art contemporain, ils l’ont fait de façon plus mesurée : lorsque les prix de l’art contemporain prenait 80% sur la décennie (2000-2010), la cote des estampes contemporaines croissait tout de même de 18%. Ce marché n’est donc pas seulement le « marché pauvre » de l’œuvre originale et unique, il est aussi un marché dynamique pouvant être source de belles plus-values… voire de hausses spéculatives importantes.

Prenons l’exemple d’un des artistes les plus médiatisé actuellement : BANKSY, et d’une estampe emblématique de son travail, le Radar Rat édité à 75 exemplaires. Le prix de ce Radar Rat atteignait près de 20 000 $ le 6 septembre 2008 (avant la chute des prix, Phillips de Pury & Company), puis se négociait deux fois moins chèrement l’année suivante. Le 24 février 2009, Radar Rat partait pour une enchère équivalente à 8 950 $ lors d’une vente Bonhams à Londres, une affaire par rapport à 2008 pour l’acheteur et un formidable investissement pour le tout premier acquéreur de cette œuvre en salle pour moins de 800 $ le 14 mars 2005 à Londres, (400 £ chez Bonhams).

 

L’estampe demeure un marché abordable ou 60% des lots vendus sont accessibles pour moins de 1 000 $ (55% pour les estampes contemporaines) et ou seul 11% du marché excède 5 000 $. Les amateurs de Bansky peuvent acquérir cette signature dans une gamme de prix n’excédant pas 1 000 $, mais uniquement pour des tirages importants de 500 ou 1000 exemplaires (édition Pictures on Walls). Plus encore que l’ampleur du tirage, la notoriété du sujet fait la valeur d’une estampe chez les contemporains les plus cotés : Colour Trolleys, toujours par Banksy, une estampe représentant des chasseurs de brousse cherchant à capturer des caddies de supermarché vides, s’échange autour de 4 000 $ dans son édition de 750 exemplaires. Un prix déjà conséquent pour un jeune artiste, mais une mise 10 fois moindre que celle nécessaire à l’acquisition d’une toile unique.

 

Les créateurs contemporains, bien qu’adeptent de ce moyen de diffusion et de démocratisation qu’est l’estampe, représentent moins de 7% de ce marché. Le cœur du marché bat en effet au rythme des signatures modernes (48,5% du marché de l’estampe) et d’après-guerre (28,3%). Les artistes de cette époque se sont non seulement montrés les plus prolifiques de l’histoire mais ils sont encore les plus chers dans ce médium : en 2010, six enchères millionnaires ont d’ailleurs été signées pour des précieuses feuilles de Pablo PICASSO, Edvard MUNCH et Jasper JOHNS. L’artiste le plus cher en peinture est aussi le plus cher en estampe : Pablo Picasso décrochait 1,1 m£ pour La Minotauromachie vendue le 16 septembre 2010 au marteau de Sotheby's (1935, 1,7 m$). Quatre mois plus tôt, le maître de l’art moderne signait le plus beau coup de marteau mondial pour une toile avec Nude, Green Leaves and Bust cédée 95 m$. Que les adeptes de Picasso ne désespèrent pas : chaque mois, estampes, lithographies, gravure, héliogravure ou aquatinte sont mises à l’encan dans des fourchettes d’estimations n’excédant pas 500 $ !

Source © Artprice.com 


 

 

artprice
Repost 0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 17:55

 

Bonne surprise lors d’un récent achat d’un lot d’ouvrages de la collection « Le Livre Moderne Illustré » auprès de la bibliothèque municipale de Billom (Puy-de-Dôme) qui renouvelait son stock !

Les cinq exemplaires appartenaient à Jeanne Thevenoux, selon une inscription manuscrite portée sur chacune des pages de garde. En collationnant le n°178, intitulé « La Pierre d’Horeb », roman de Georges Duhamel illustré par Clément Serveau, je découvre avec intérêt et plaisir l’ajout d’un ex-libris.

ThevenouxJ-ExLibrisImprimé sur la page de garde, un papier Outhenin Chalandre, il est gravé sur bois dans un format de 60*45mm.

Le bois gravé porte une inscription en majuscule « J THEVENOUX », au dessous une femme nue de dos et de trois-quarts, agenouillée, se tenant la tête dans sa main droite, devant un tronc d’arbre. L’inscription est d’une hauteur de 9mm. Le bois est non signé.

ThevenouxJ-ExLibris TC1Toute information serait bienvenue.

 

Cette notice s'inscrit dans notre "Essai d'un Index des Peintres en Auvergne et Bourbonnais". Si vous possédez des informations, documents ou œuvres, merci de me contacter en cliquant sur ce lien ou en recopiant l'adresse de ce lien à partir de votre messagerie.

Afin de compléter notre iconographie en vue de la publication d’un catalogue en annexe, nous achetons des œuvres en rapport avec l’Auvergne.

Si vous ne souhaitez pas les vendre, nous serions heureux de pouvoir les reproduire.

Voir notre Catalogue des œuvres disponibles, des ventes de gravures de peuvent être en cours.

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

Repost 0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 17:07

 

Dans cet âge d’or du livre illustré qu’est la période années folles, les initiatives se multiplient.

Avec le soutien des grandes maisons de couture d’alors (Beer, Cheruit, Doeuillet, Doucet, Lanvin, Paquin, Paul Poiret, Redfern, Worth), Lucien Vogel (1886-1954), fils du graveur Herman Vogel (1856-1918), crée l’événement dans l’édition avec le lancement en 1912 d’un journal d’art pour l’art de la mode, « La Gazette du Bon Ton ».

Jusqu’en 1925, après une interruption lors des années de guerre de 1915 à 1919, cette revue de luxe associe les plus belles plumes dans une typographie nouvelle, et, les crayons de l’époque dans des planches hors-texte couverte de pochoirs au service des créations originales, et parfois restées inédites, des grands couturiers parisiens.

 

Le présent portfolio contient, outre les planches hors texte décrites ci-dessous, d’intéressantes publicités en couleurs pour :

le coiffeur Émile à Londres (illustrateur Robert Pollack), les Produits du Dr Dys, le Tapissier-décorateur Mercier Frères (ill. P. Brissaud), un parfum d Vigny « L’Infidèle », un parfum d’Arly « La Bohème » (Ill. E. M.), le fourreur Weil (Ill. Leroy), le tailleur Barclay, le décorateur Horace Trembley, un sac distribué par le bijoutier-orfèvre Mappin & Webb (ill. Sylvain Sauvage), un collier Técla.

 

Parmi les textes de Jean-Louis Vaudoyer (ill. Mario Simon), de Nicolas Bonnechose (ill. Benito), de Georges Armand Masson (ill. dans le texte et hors texte par L’Hom), d’Hervé Lauwick (Ill. Zyg-Brunner), de Gérard Bauër (ill. Marcelle Pinchon), de Roger Boutet de Montvel (Ill. Bernard Boutet de Montvel), de Louis Léon Martin, citons « Versailles qui dort » de Marcel Duminy avec vignette, composition pleine page et cul-de-lampe par Jean Émile Laboureur (1877-1943).

 

1920, n°9, pl. XLI « Salle de bains », Ruhlmann

« Lit de massage et coiffeuse de marbre », Lithographie d’après un croquis du décorateur Émile Jacques Ruhlmann (1879-1933)  (La feuille 240*188, le sujet 115*121mm)

1920, n°9, pl. XLII « Salle de bains », Ruhlmann

« Piscine et lavabos de marbre », Lithographie d’après un croquis de Ruhlmann (La feuille 240*188, le sujet 116*121mm, trace d’insolation en haut de la feuille et petite déchirure)

1920, n°9, pl. XLIII « Pages de Croquis », Ruhlmann

Lithographie d’après divers croquis de Ruhlmann représentant divers meubles (La feuille 240*188, le sujet 180*126mm)

1920, n°9, pl. XLIV « Pages de Croquis », Ruhlmann

Lithographie d’après divers croquis de Ruhlmann représentant divers miroirs (La feuille 240*188, le sujet 180*126mm)

 

1920-09-GBT-Ruhlmann

1920, n°9, pl. 64 « Mon enfant, ma sœur », L’Hom

« … Mon enfant, ma sœur

Songe à la douceur

D’aller là-bas vivre ensemble »

Deux ensembles inspirés des costumes tchécoslovaques. Le manteau est en diallaine blanche brodée noir et or, sur un gilet de couleur mousse, serré dans une ceinture de peau à boucle de jais. La redingote, en velours de laine, est brodée de ganse noire ; et le gilet est de satin noir brodé rouge ».

Selon les auteurs de l’« Inventaire du fonds français après 1800 », (Bibliothèque nationale (Paris, France). Département des estampes et de la photographie, 1967, p.311), L’Hom est le pseudonyme d'un dessinateur de modes dont les pochoirs publié uniquement dans la Gazette du Bon Ton.

1920, n°9, pl. 65 « Les Neiges », Maurice Leroy

Costume de sports d’hiver en agnella (de Rodier), fermé par des boutons de galatite.

Bois couleurs de Maurice Leroy (Réf. « Inventaire du fond français après 1800 », 1967, pp.153-156, n°5). Peintre décorateur, illustrateur et dessinateur humoriste, son œuvre gravé compte près de cinquante pièces entre 1913 et 1955.

1920, n°9, pl. 66 « Maître El Relicario », Siméon

Robe de dîners, garnie de ruban. Le corsage est un ruban brodé blanc, noir et or. La jupe, sur un dessus de satin noir, est composé de bandes de ruban noir et or, cousues sur le dessous de jupe, et alternant avec de larges rubans blancs rabattus dans le bas.

Pochoir de Fernand Siméon (1884-1928) était peintre, graveur à l'eau-forte et sur bois, illustrateur français. Élève de l’École des Arts décoratifs, il s'initie à la gravure sur bois avec Auguste Lepère (1849-1918).

1920, n°9, pl. 67 « Femme à l’éventail », Drian

De Worth, voici une robe du soir, en damas vert et argent, garnie de dentelles d’argent et de diamants. Ceinture et fleur de côté en satin ciré noir.

Pochoir d’Adrien Désiré Étienne dit Drian (1885-1961 ; La feuille 248*190, le sujet 150*136mm, salissure en haut de feuille, coin écorné en bas à gauche ; Réf. « Inventaire du fonds français après 1800 ». Vol.7, 1954, pp.86-87, n°4)

 

1920-09-GBT-P64-P67

1920, n°9, pl. 68 « Promenade à Montmartre », Ch. Martin

Un ensemble de Beer, composé d’une robe de charmeuse « violet évêque » liserée de rouge… et d’une cape de velours noir doublée de violet et garnie d’un col de loutre.

Pochoir de Ch Martin (La feuille 245*195 le sujet 169*136mm)

1920, n°9, pl. 69 « Embarras de Paris », A. E. Marty

Tailleur « deux pièces » de Doeuillet  en cheviotte bleu marine à broderies rouges, avec un col de drap rouge.

Pochoir d’André Édouard Marty (1882-1974 ; La feuille 247*197, le sujet 172*136mm)

1920, n°9, pl. 70 « Si on rentrait goûter… », P. Brissaud

Les deux fillettes sont habillées pareillement de la même robe de crêpe marocain brodée noir et argent, portée sous une jaquette de velours noir, brodée aux parements et aux poches. Les chapeaux bretons sont de velours cerise bordé de gros grain noir. La dame porte un tailleur de kasha blanc brodé noir et garni de singe, avec un chapeau de taffetas blanc garni de singe. Ces robes et ces chapeaux sont de Jeanne Lanvin.

Pochoir de Pierre Brissaud (1885-1964 ; La feuille 244*192, signé en bas à gauche dans le sujet 169*135mm)

1920, n°9, pl. 71 « L’heure du rendez-vous », Iacovleff

De Paul Poiret, un manteau d’après-midi en buravella rouge, brodé de jais et de perles blanches. Le col est doublé de loutre. La même fourrure borde le bas des manches et les deux pans du dos.

Pochoir par Alexandre Iacovleff (1887-? ; La feuille 251*194, signé en bas à gauche dans le sujet 180*135mm).

 

1920-09-GBT-P68-P71

 

Ciquez sur ce lien pour voir le détail des planches hors-texte.

 

Voir le catalogue en ligne Estamp-art de la galerie hAbEO , des ventes de gravures « art déco » peuvent être en cours.

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

 

 

 

 

Repost 0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 15:55

L'Annonciation Memmi pinx Rosotte sc


Gravure : Chine (121-176, le sujet 92*148) appliqué sur Velin, la feuille h. 191*272, au CP 142*200mm. Sous le Trait Carré à gauche « SIMONE MEMMI PINX » à droite « ROSOTTE SCULPT », en dessous au centre « L'ANNONCIATION », en bas à gauche « Gazette des Beaux-Arts » à droite « Imp. Drouart ».

Hist. : Tirée par Drouart pour La Gazette des Beaux-arts, décembre 1862 ; En illustration d’un article sur la vente, par le gouvernement pontifical, de la collection du marquis Giampietro Campana (1807-1880) suite à son emprisonnement pour malversation. Parmi les 640 tableaux, figurait cette « Annonciation » du siennois Simone Memmi ou Simone Martini (1283-1244/1249).

Notre épreuve : 30€

 

Revenons à la dispersion de la collection Campana, certains de ses tableaux furent attribués à nos musées d’Auvergne ;  la « Crucifixion » attribuée à Jacopino di Francesco» (13201340) en dépôt à Moulins, « La Vierge et l’Enfant » de Taddeo di Bartolo (1362-1422) en dépôt au Puy-en-Velay (deux tableaux réaffectés au musée du Petit Palais d’Avignon en 1976)

 

Rosotte interpréta une autre « Annonciation » d’après Raphaël (salon de 1857, n°3267 du livret)

 

Graveur au burin et à l'eau-forte, Charles Joseph Edouard Rosotte est né le 2 février 1827 à Paris. Elève de F. Girard et Leroux, il débute au salon de 1850 avec un fac-similé pour la chalcographie du Louvre d’après un dessin de Raphaël. Dix ans plus tard, après avoir donné une planche à L’Artiste (1859), il commence sa collaboration avec La Gazette des Beaux-Arts par un fac-simile d’un dessin de Nicolas Poussin « Acis et Galathée » (salon de 1861, n°3864).

Suite à un don de l’Etat, en 1874, de quarante estampes de la chalcographie, le musée de Riom (Puy-de-Dôme, Auvergne) posséde son interprétation d’une œuvre de Nicolas Poussin « Moïse défendant les filles de Jethron » (manière noire, 190*445, n°92 de l’Inventaire, exposée au salon de 1852 sous le n°1628)

 

Outre la présente gravure, La Gazette des Beaux-Arts a publié les pièces suivantes d’après :

 

  • Nicolas Poussin, « Acis et Galathée », fac-simile du Dessin du Poussin, gravure, janvier 1860 ;
  • Ingres, « Romulus remportant les premières dépouilles opimes », fac-simile d'un dessin, gravure, juillet 1861 (Exposition Universelle de 1867, n°104) ;
  • Raphaël, « La belle Jardinière », fac-similé de la première pensée de Raphaël pour son tableau, gravure, février 1862 (Exposition Universelle de 1867, n°102) ;
  • « Achille et Penthésilée » eau-forte d’après une terre cuite, juillet 1862 ;
  • Ingres, « Jésus au milieu des Docteurs », gravure, novembre 1862 (salon de 1867, n°2696 ; Exposition Universelle de 1867, n°105) ;
  • « Philippe le Long », fac-simile d'un dessin exécuté par un artiste anonyme des Flandres (XVe siècle, attribué à Van Eyck par E. Galichon), gravure, janvier 1867 (salon de 1867, n°2697) ;
  • Fac-simile d'un dessin du Parmesan, gravure, avril 1872 ;

 

 

Bibliographie

 

  • Francisque Mandet, « Rapport adressé à Messieurs les membres de la société du musée de Riom », Riom, Imp. G. Leboyer, 1874.
  • Bellier, Auvray, « Dictionnaire général des Artistes de l’Ecole Française », 1882, vol.2, p.418
  • Henri Beraldi, « Les graveurs du XIXe siècle : guide de l'amateur d'estampes modernes », Paris : L. Conquet, 1891, vol.11, p.265.

 

 

 

Voir notre Catalogue des œuvres disponibles,

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

 


par Hughes Brivet alceste-art

 

artprice
Repost 0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 12:51

Eau-forte : La feuille h. 188*274mm, au TC 146*236, au CP 175*253, signée au bas de la planche « H. Guérard » dans le coin inférieur gauche, et, « G. Courbet » dans le coin inférieur droit. Sous le Trait Carré à gauche « G. Courbet pinx » à droite « H. Guérard sc. », en dessous sur deux lignes centrées « Biche forcée sur la neige » « (Exposition Universelle - Collection de  M. le comte de Douville-Maillefeu) », en bas à gauche « Gazette des Beaux-arts » à droite « Imp. Eudes ».

Hist. : Tirage par Eudes pour La Gazette des Beaux-arts de décembre 1889. La toile, présentée au Salon de 1857, est exposée lors de l’Exposition Centennale de l’Art Français en 1889 sous le numéro 209.

Bibl. :

Paul Mantz, Gazette des Beaux-arts, décembre 1889, p.362 « Nous avons aussi au Champ de Mars quelques… peintures énergiques qui tiennent une bonne place dans son œuvre… N’oublions pas la Biche forcée sur la neige… qui est un excellent Courbet ».

Théophile Gautier, « La biche tombée sur le flanc découpe sa svelte silhouette au milieu de cette blancheur étincelante ».

« Inventaire du fonds français après 1800 », Bibliothèque nationale, Département des estampes, 1955, Vol.9, p.459, n°72b

Our Proof : Etching of Henri Guérard (1847-1897) according to the picture of Courbet Scarce Sheet size: 188*274 Image size: 146*236mm Printed by Eudes and published by the Gazette des Beaux-arts December 1889. Artist, title, printer and publisher are credited below.

 

Cet œuvre révèle un Courbet fis de paysan nostalgique de son terroir natal, la Franche-Comté tel que nous avons pu le découvrir, le redécouvrir lors de l’exposition au Grand-Palais (fin 2007-début 2008). La neige sert d’écran à cette scène fatale, d’écrin aux honneurs rendus à l’animal sauvage, solitaire, traqué, blessé.

 

Guerard Courbet Biche forcée Leg

 

L’Artiste publia, dans sa livraison du 13 décembre 1857, une interprétation inversée de ce tableau sous le titre « Chevrette forcée à la neige (Jura) » lithographiée par un élève de Courbet, Armand Gautier (1825-1894) (B. 1887, Vol.6, pp.248, n°1e ; I.F.F. Vol.8, p.459, n°2.).

 

Gautier Courbet-Chevrette Forcée

 

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 12:49

AGOR'ART - BOURSE D'ECHANGE DE L'ART
CATALOGUE DES ŒUVRES DISPONIBLES A LA VENTE

TABLEAUX, DESSIN, ESTAMPES (BURIN, EAU-FORTE, LITHOGRAPHIE, POINTE-SECHE), LIVRES ILLUSTRES


L'originalité de facture a la propriété de faire de l'estampe de reproduction elle-même une œuvre originale, et de lui assurer comme telle, l'entrée dans les portefeuilles du collectionneur. Beraldi.

 

Nota :  Pour un achat immédiat, veuillez m'adresser un courriel en cliquant sur info@alceste-art.com ou en recopiant ce lien à partir de votre messagerie.

En cliquant sur les liens bleus, vous accédez soit à la gravure, soit à une notice illustrée.


Les estampes vendues sont expédiées sous emballage fort accompagnées d'un Certificat d'authenticité dans les CINQ JOURS qui suivent la réception du paiement par CHEQUE ou PAYPAL.

Les Frais de port sont de 10€50 pour la France (Colissimo).

 

Port internationnal, all our postal dispatches are sent by registered mail.

Union Européenne 8€00. Others Countries 9€50

 

Tancrède Abraham (1836-1895)

Vallée de Blaison ou Matinée d'octobre, eau-forte originale (1880) SOLD VENDUE

Jean Alexis Achard (1807-1884)

Arbres au bord d'un étang, Eau-forte originale (1864) SOLD VENDUE

Maurice Achener (1881-1963)

Dans le cimetière de Hall, Eau-forte originale, 1911 50€

Adolphe Appian (1818-1898).

Bords du Lac du Bourget. Eau-forte originale (1866)  SOLD VENDUE

L'Etang de Frignon à Creys (Isère). Eau-forte originale (1862) 120€

Jean Aujame (1905-1965)

Vœux de Bonheur, gravure originale 176*115mm, 75€

Paul Baudry (1828-1886) (pinx, d'après)

« La Vérité », Gravure, Antoine Dezarrois sc (1864-?) 40€

« La Vague et la Perle » eau-forte (1863) Carey sc 50€

Eugène Béjot (1867-1931)

St Nicolas des Champs Eau-forte originale, 1903                                                                               125€

artprice
Repost 0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 21:49

 

George Frederick Watts (1817-1904)

Alphonse Legros (1837-1911)

« Watts G. F. », eau-forte originale d’Alphonse Legros

Edmond Pennequin

« Etude », eau-forte d’après Watts

 

George Frederick Watts (1817-1904)

Peintre et sculpteur britannique, George Frederick Watts est né à Londres en 1817. Élève de l’Académie puis du sculpteur Behnes, il séjourne à Florence pendant quatre années. Peintre décorateur de panneaux, il passe à la peinture de chevalet et de portraits vers 1848, ignorant les courants artistiques d’alors.

Watts décède à Compton (Surrey) en 1904.

 


Alphonse Legros (1837-1911)

Peintre, Sculpteur, Graveur, Aquafortiste, Lithographe et Dessinateur, Alphonse Legros est né le 8 mai 1837 à Dijon (Côte d’Or). A Paris, il entre d’abord dans l’atelier de Cambon, en 1851, avant d’intégrer l’École des Beaux-Arts en 1855. Il débute au salon de 1857, date de ses premiers essais de gravure.

Face au manque d’intérêt du public français malgré l’appui de Baudelaire, de Burty et de Bracquemond, il quitte, en 1863, la France pour l’Angleterre où des amateurs comme Seymour Haden et Jonidès possèdent des collections complètes de ses œuvres. Tout en poursuivant ses créations (plus de 700 pièces), il y enseigne la gravure et obtient la nationalité anglaise en 1880.

Alphonse Legros décède en 1911 à Watford près de Londres.

 

« Watts G. F. », eau-forte originale d’Alphonse Legros

Legros-Portrait WattsGF CP Raam190005

Pointe sèche originale : La feuille h. 302*224, au TC 165*115mm. Sous le Trait Carré à droite « A. Legros sc », en dessous au centre « G. F. WATTS ».

Hist. : Tirage tardif par Louis Fort pour la Revue de l'Art Ancien & Moderne (1900) d’une pièce créée en 1879.

Bibl. :   Beraldi, « Les graveurs du XIXe siècle », 1889, vol.9, pp.93-105, n°198.

« Inventaire du fonds français après 1800 ». Bibliothèque nationale, Département des estampes, 1965, vol.13, pp.388-404, n°128.

Notre épreuve : Belle épreuve avec une cuvette bien prononcée. Accompagnée d’une serpente.

Our proof : Beautiful proof. Accompanied with its sheet of protection. Published state with Letters, as issued for 'Revue de L'Art Ancien et Moderne, 1900.   SOLD

 

Les deux artistes avaient en commun un collectionneur de leurs œuvres, M. Jonides.

 

Edmond Pennequin

Graveur au burin et à l’eau-forte, Edmond-Jules Pennequin est né à Lille. Élève de Léon Bonnat (1833-1922) et Jules Jacquet (1841-1913), il débute au salon de 1898, et, collabore à des revues artistiques, comme La Gazette des Beaux-arts ou L’Art, avec des gravures d’interprétation.

 

« Etude », eau-forte d’après Watts

Pennequin Watts-Etude alceste

Eau-forte : La feuille h. 308*210, au TC 185*140, au CP 242*160mm. Les indications suivantes sont imprimées dans la cuvette, Au-dessus du Trait Carré au centre « L’Art et les Artistes », sous le TC à gauche « Fred Watts pinxt » à droite « E. Pennequin sc », en dessous au centre « Etude / (Collection Jonides) », en bas au centre « Imp. Louis Fort Paris ».

Hist. : d’après un tableau de la collection Ionides, tirée par Louis Fort pour la revue « L’Art et les Artistes », 1ère année, novembre 1905, n°8 pour accompagner un article de J.-E. Blanche « Frédéric Watts ».

Bibl. :

Notre épreuve : Quelques rousseurs dans les marges sans atteinte ni au Coup de Planche, ni à au sujet. Petite pliure dans le coin inférieur droit. Sinon belle épreuve à la cuvette bien prononcée.

20€

 

 

Voir notre Catalogue des œuvres disponibles. Si l’une de ces œuvres vous intéressent, veuillez nous contacter pour en vérifier la disponibilité, et connaître les modalités de règlement et de livraison (Règlement par CHEQUE, CB, PAYPAL  ou VIREMENT).

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

 

Repost 0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 09:43

Peintures, Dessins, Gravures

Victor Charreton 1864-1936

Charles François Daubigny

Jean Chaleye (1878-1960).

École du XIXe siècle.

Michel de Gallard (1921-2007)

Albert Lebourg (1849-1928)

Prosper Marilhat (attribué à)

Jean-François Millet (1814-1875)

Pierre Jacques Pelletier (1869-1931)

Georges Antoine Rochegrosse

Georges Stein (1870-1955)

Livres

Maurice Barrès

Desbrest (Docteur).

Jean Giraudoux

Valéry Larbaud

 

Peintures, Dessins, Gravures

Victor Charreton 1864-1936

À l’ombre du platane

Lot 049 Huile sur toile signée en bas à gauche. Au dos, ancienne étiquette d’exposition à Rome. Provenance : Famille de l’artiste. 60 x 73 Estimation : 16000 / 18000 €     dimanche 25 octobre Vente Pillon

Jardin à saint-saturnin

Lot 072 Huile sur toile signée en bas à droite et cachet de la signature au verso. Provenance : Famille de l’artiste. 46 x 61 Estimation : 12000 / 15000 €  dimanche 25 octobre Vente Pillon

L’arbre fleuri

Huile sur toile signée en bas à droite. Provenance : famille de l’artiste. 60 x 73 Estimation : 12000 / 15000 €     dimanche 25 octobre Vente Pillon

Charles François Daubigny

L'aube, paysanne et ses canards

4 - Huile sur toile rentoilée (usures et restaurations importantes), signée en bas à droite 42 x 80,5 cm.     7 000 / 10 000 € Vente Rossini Vente du Jeudi 8 octobre 2009 NON VENDUE

Jean Chaleye (1878-1960).

Pêcheur au bord d'une rivière.

Lot 141 : Crayon, fusain, et aquarelle. 31 x 48 cm. Cadre. Vente Sadde Vente du Dimanche 11 octobre 2009

École du XIXe siècle.

Papeterie en Auvergne

101 Aquarelle , située au verso. 21 x 26 cm    120 / 150 € Vente du Vendredi 2 octobre 2009 Ader - Paris NON VENDUE

Michel de Gallard (1921-2007)

Bouquet à l'atelier

118   - Huile sur toile (accidents et manques) signée en bas à gauche73 x 55 cm. 500 / 800 € Vente Rossini Vente du Jeudi 8 octobre 2009 ADJUGEE 911€

Rue de Paris

255 Huile sur toile signée en bas à droite. 81 x 65 2 000 / 2 500 € Estimation : dimanche 25 octobre Vente Pillon

Albert Lebourg (1849-1928)

Bord de Seine près de Rouen

44 Huile sur toile signée en bas à droite. 54 x 73 Estimation :18 000 / 20 000 € dimanche 25 octobre Vente Pillon

Vue de la vallée de la Seine près de Rouen

76 Pastel signé en bas à droite. 19 x 31 Estimation : 1 500 / 2 000 € dimanche 25 octobre Vente Pillon

L'étale

28 -  Crayon.31 x 24 cm (Piqûres). Estimation : 300 / 500 € Vente Delorme - Collin du Bocage du Mercredi 14 octobre 2009 NON VENDUE

Prosper Marilhat (attribué à)

La halte dans les ruines orientale

n° 120 -  Huile sur toile attribué au peintre orientaliste auvergnat Marilhat. Trace de signature en bas à gauche. 32 x 40 cm. Estimation : 800€. F. Laurent et A. Schmitz dimanche 18  octobre à 14h30 - 13, rue Thiers - 78100 Saint-Germain-en-Laye

Jean-François Millet (1814-1875)

Paysage à Vichy

1198    encre sur papier, située et portant le timbre de l'atelier, cadre en bois sculpté11x14 cm     Estimation : 2 000 / 3 000 CHF Vente du Mercredi 30 septembre 2009 Hôtel des ventes de Genève - 1205 Genève Non Vendue

Pierre Jacques Pelletier (1869-1931)

Rue de village

Toile. Signée en bas à droite. 3. 1 x 39 cm Estimation : 100 / 150 € Adjudication : 80 € Vente du Dimanche 4 octobre 2009 Osenat - 77300 Fontainebleau

Georges Antoine Rochegrosse

En souvenir de Riquet à la Houppe

61 - Huile sur panneau. Titré, dédicacé à Georges Berr « Très sympathiquement », et signé en bas à droite. 40 x 30 cm Estimation : 2 000 / 3 000 € Vente Delorme - Collin du Bocage du Mercredi 14 octobre 2009. Rochegrosse est le gendre du poète bourbonnais Théodore de Banville.

Georges Stein (1870-1955)

Genève, Grand quai, café du Nord

1398 Estimation : 2 000 / 3 000 CHF Vente du Mercredi 30 septembre 2009 Hôtel des ventes de Genève - 1205 Genève Adjudication : 7899CHF

Livres

Maurice Barrès

Greco ou le Secret de Tolède.

4 Paris, Les Bibliophiles du Faubourg et du Papier, 1955. In-4° en feuilles, sous couverture illustrée, chemise et étui de l'éditeur.Gravures par Albert DECARIS, dont un portrait du Greco en frontispice. Tiré à 175 exemplaires sur vélin du Marais, celui-ci (n° 98), imprimé pour M. Lucien Bonn. Quelques très légères rousseurs sur les premiers et les derniers feuillets.        Estimation : 150 / 200 € Vente Coutau-Begarie - Paris du Mercredi 30 septembre 2009 ADJUGE 50€

Desbrest (Docteur).

Traité des eaux minérales de Chateldon,

de Celles, de Vichy et Haute-Rive en Bourbonnois, avec le détail de leurs propriétés médécinales & leur analyse.

Moulins, Veuve Faure & Vidalin - Paris, Didot, 1778. Un volume, in-12, de XXIV pp., 301 pp., (3) pp., 35 pp., demi-reliure postérieure en veau havane. Dos lisse orné à froid avec des filets dorés et portant le titre doré. Petite attaque sur le coin supérieur d'un mors. Ex-libris manuscrit discret sur la page de titre. Les dernières pages contiennent "Lettre à MM. les auteurs du Journal de Médecine, par M. Desbrest". Clermont-Ferrand, Delcros, 1779. Estimation : 100 / 200 € Vente Etienne de Baecque Lyon Jeudi 29 octobre 2009

Jean Giraudoux

Anne chez Simon. Paris, Éditions Émile-Paul frères, 1926.

248In-4, broché, couverture imprimée rempliée, étui.Édition originale ornée de vignettes dessinées et gravées en taille-douce, en deux couleurs par Daragnès.Tirage à 300 exemplaires, enrichi d'un envoi autographe de Daragnès à Mme de Harting.On joint un ensemble de 3 ouvrages du même auteur, en édition originale, in-12, broché. Chacun porte un envoi de l'auteur. Adorable Clio.(Paris, Émile-Paul frères, 1920). Envoi au romancier Marcel Boulenger (1873-1932).— Juliette au pays des hommes.(Paris, Émile-Paul frères, 1924). Envoi à mademoiselle Feuchtwanger (future madame de Harting).Exemplaire de presse.— Elpénor.(Paris, Émile-Paul frères, 1926). Envoi à madame de Harting.          Alde - Paris  Vente du Mardi 6 octobre 2009 Estimation : 300 / 400 € Non vendu

La Pharmacienne.

249 Couverture dessinée et bois gravés par Alexeieff.Paris, Cahiers libres, 1926 In-8, broché, couverture rempliée. Premier livre illustré par Alexandre Alexeieff, imprimé à 340 exemplaires, orné d'une composition bicolore sur la couverture et de 7 bois originaux hors texte. Un des 300 exemplaires sur Vergé d'Arches.Dos en partie décollé, petite déchirure page 93.      Alde - Paris  Vente du Mardi 6 octobre 2009 Estimation : 100 / 120 € ADJUGE 250€

Elpenor. Paris, Émile-Paul, 1926.

15 In-4° demi maroquin brun à coin dos à nerfs mosaïqué, tête dorée (reliure de l'époque).Quatorze pointes sèches par Hermine DAVID.Tiré à 230 exemplaires, celui-ci (n° 103), un des 200 sur vergé d'Arche. LONG ENVOI DE L'AUTEUR SUR LE FAUX-TITRE. JOINT : GIRAUDOUX. Siegfried et le Limousin.Paris Emile-Paul Frères. 1928.In-4°, demi-chagrin rouge. Illustrations par Edy LEGRAND. Exemplaire sur hollande. Envoi sur le faux-titre. ENSEMBLE DEUX VOLUMES.   Estimation :  600 / 700 € Vente Coutau-Begarie - Paris du Mercredi 30 septembre 2009 ADJUGE 250€

Valéry Larbaud

A. O. Barnabooth. Son journal intime.

283 Paris, NRF, 1944.Petit in-4, broché, non rogné, étui. Première édition illustrée, ornée de 32 gravures à l'eau-forte dont 4 à pleine page par Chas Laborde. Tout dernier ouvrage illustré par l'artiste. Tirage à 382 exemplaires, celui-ci sur Vergé Ingres de Mongolfier.       Alde - Paris  Vente du Mardi 6 octobre 2009 Estimation : 200 / 300 € ADJUGE 200€

Enfantines. Paris, NRF, Gallimard, 1926.

284 4 volumes in-8, cartonnage gaufré polychrome de l'éditeur, étui. 24 gravures, dont 8 à pleine page, de Jeanne Rosoy, Germaine Labaye, Halicka et Hermine David. Tirage à 357 exemplaires, celui-ci sur hollande. Premier feuillet vierge de chaque volume roussi, étui frotté.  Alde - Paris  Vente du Mardi 6 octobre 2009 Estimation : 250 / 300 € Non vendu

Enfantines. Paris, Sautier, 1948.

285 In-4, en feuilles, sous chemise et étui d'édition, couverture illustrée.Lithographies originales en couleurs de Pierre Eugène Clairin, dont une sur la couverture. Un des 125 exemplaires sur papier vélin pur fil à la forme de Lana. Piqûres sur les tranches. Joint une épreuve d'essai sur Chine au format in-folio d'une des illustrations, adressée à Jean Gleizes et signée, avec commentaires, par Clairin, et une épreuve d'essai d'une illustration japonisante en couleur sur papier vergé avec envoi au crayon souhaitant les meilleurs vœux pour 1971. Ces deux illustrations sont conservées dans un tube.  Alde - Paris  Vente du Mardi 6 octobre 2009 Estimation : 100 / 120 € Non vendu

Repost 0

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice