Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 17:07

 

Dans cet âge d’or du livre illustré qu’est la période années folles, les initiatives se multiplient.

Avec le soutien des grandes maisons de couture d’alors (Beer, Cheruit, Doeuillet, Doucet, Lanvin, Paquin, Paul Poiret, Redfern, Worth), Lucien Vogel (1886-1954), fils du graveur Herman Vogel (1856-1918), crée l’événement dans l’édition avec le lancement en 1912 d’un journal d’art pour l’art de la mode, « La Gazette du Bon Ton ».

Jusqu’en 1925, après une interruption lors des années de guerre de 1915 à 1919, cette revue de luxe associe les plus belles plumes dans une typographie nouvelle, et, les crayons de l’époque dans des planches hors-texte couverte de pochoirs au service des créations originales, et parfois restées inédites, des grands couturiers parisiens.

 

Le présent portfolio contient, outre les planches hors texte décrites ci-dessous, d’intéressantes publicités en couleurs pour :

le coiffeur Émile à Londres (illustrateur Robert Pollack), les Produits du Dr Dys, le Tapissier-décorateur Mercier Frères (ill. P. Brissaud), un parfum d Vigny « L’Infidèle », un parfum d’Arly « La Bohème » (Ill. E. M.), le fourreur Weil (Ill. Leroy), le tailleur Barclay, le décorateur Horace Trembley, un sac distribué par le bijoutier-orfèvre Mappin & Webb (ill. Sylvain Sauvage), un collier Técla.

 

Parmi les textes de Jean-Louis Vaudoyer (ill. Mario Simon), de Nicolas Bonnechose (ill. Benito), de Georges Armand Masson (ill. dans le texte et hors texte par L’Hom), d’Hervé Lauwick (Ill. Zyg-Brunner), de Gérard Bauër (ill. Marcelle Pinchon), de Roger Boutet de Montvel (Ill. Bernard Boutet de Montvel), de Louis Léon Martin, citons « Versailles qui dort » de Marcel Duminy avec vignette, composition pleine page et cul-de-lampe par Jean Émile Laboureur (1877-1943).

 

1920, n°9, pl. XLI « Salle de bains », Ruhlmann

« Lit de massage et coiffeuse de marbre », Lithographie d’après un croquis du décorateur Émile Jacques Ruhlmann (1879-1933)  (La feuille 240*188, le sujet 115*121mm)

1920, n°9, pl. XLII « Salle de bains », Ruhlmann

« Piscine et lavabos de marbre », Lithographie d’après un croquis de Ruhlmann (La feuille 240*188, le sujet 116*121mm, trace d’insolation en haut de la feuille et petite déchirure)

1920, n°9, pl. XLIII « Pages de Croquis », Ruhlmann

Lithographie d’après divers croquis de Ruhlmann représentant divers meubles (La feuille 240*188, le sujet 180*126mm)

1920, n°9, pl. XLIV « Pages de Croquis », Ruhlmann

Lithographie d’après divers croquis de Ruhlmann représentant divers miroirs (La feuille 240*188, le sujet 180*126mm)

 

1920-09-GBT-Ruhlmann

1920, n°9, pl. 64 « Mon enfant, ma sœur », L’Hom

« … Mon enfant, ma sœur

Songe à la douceur

D’aller là-bas vivre ensemble »

Deux ensembles inspirés des costumes tchécoslovaques. Le manteau est en diallaine blanche brodée noir et or, sur un gilet de couleur mousse, serré dans une ceinture de peau à boucle de jais. La redingote, en velours de laine, est brodée de ganse noire ; et le gilet est de satin noir brodé rouge ».

Selon les auteurs de l’« Inventaire du fonds français après 1800 », (Bibliothèque nationale (Paris, France). Département des estampes et de la photographie, 1967, p.311), L’Hom est le pseudonyme d'un dessinateur de modes dont les pochoirs publié uniquement dans la Gazette du Bon Ton.

1920, n°9, pl. 65 « Les Neiges », Maurice Leroy

Costume de sports d’hiver en agnella (de Rodier), fermé par des boutons de galatite.

Bois couleurs de Maurice Leroy (Réf. « Inventaire du fond français après 1800 », 1967, pp.153-156, n°5). Peintre décorateur, illustrateur et dessinateur humoriste, son œuvre gravé compte près de cinquante pièces entre 1913 et 1955.

1920, n°9, pl. 66 « Maître El Relicario », Siméon

Robe de dîners, garnie de ruban. Le corsage est un ruban brodé blanc, noir et or. La jupe, sur un dessus de satin noir, est composé de bandes de ruban noir et or, cousues sur le dessous de jupe, et alternant avec de larges rubans blancs rabattus dans le bas.

Pochoir de Fernand Siméon (1884-1928) était peintre, graveur à l'eau-forte et sur bois, illustrateur français. Élève de l’École des Arts décoratifs, il s'initie à la gravure sur bois avec Auguste Lepère (1849-1918).

1920, n°9, pl. 67 « Femme à l’éventail », Drian

De Worth, voici une robe du soir, en damas vert et argent, garnie de dentelles d’argent et de diamants. Ceinture et fleur de côté en satin ciré noir.

Pochoir d’Adrien Désiré Étienne dit Drian (1885-1961 ; La feuille 248*190, le sujet 150*136mm, salissure en haut de feuille, coin écorné en bas à gauche ; Réf. « Inventaire du fonds français après 1800 ». Vol.7, 1954, pp.86-87, n°4)

 

1920-09-GBT-P64-P67

1920, n°9, pl. 68 « Promenade à Montmartre », Ch. Martin

Un ensemble de Beer, composé d’une robe de charmeuse « violet évêque » liserée de rouge… et d’une cape de velours noir doublée de violet et garnie d’un col de loutre.

Pochoir de Ch Martin (La feuille 245*195 le sujet 169*136mm)

1920, n°9, pl. 69 « Embarras de Paris », A. E. Marty

Tailleur « deux pièces » de Doeuillet  en cheviotte bleu marine à broderies rouges, avec un col de drap rouge.

Pochoir d’André Édouard Marty (1882-1974 ; La feuille 247*197, le sujet 172*136mm)

1920, n°9, pl. 70 « Si on rentrait goûter… », P. Brissaud

Les deux fillettes sont habillées pareillement de la même robe de crêpe marocain brodée noir et argent, portée sous une jaquette de velours noir, brodée aux parements et aux poches. Les chapeaux bretons sont de velours cerise bordé de gros grain noir. La dame porte un tailleur de kasha blanc brodé noir et garni de singe, avec un chapeau de taffetas blanc garni de singe. Ces robes et ces chapeaux sont de Jeanne Lanvin.

Pochoir de Pierre Brissaud (1885-1964 ; La feuille 244*192, signé en bas à gauche dans le sujet 169*135mm)

1920, n°9, pl. 71 « L’heure du rendez-vous », Iacovleff

De Paul Poiret, un manteau d’après-midi en buravella rouge, brodé de jais et de perles blanches. Le col est doublé de loutre. La même fourrure borde le bas des manches et les deux pans du dos.

Pochoir par Alexandre Iacovleff (1887-? ; La feuille 251*194, signé en bas à gauche dans le sujet 180*135mm).

 

1920-09-GBT-P68-P71

 

Ciquez sur ce lien pour voir le détail des planches hors-texte.

 

Voir le catalogue en ligne Estamp-art de la galerie hAbEO , des ventes de gravures « art déco » peuvent être en cours.

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice