Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 09:12

Notice rédigée par Hughes Brivet & Alain Tixier.

Almeric Riche dit Almery Lobel-Riche nait le 3 mai 1877 à Genève de parents français. Peintre, graveur, illustrateur, Lobel-Riche, décédé le 11 mai 1950 à Paris, est inhumé dans le Limousin, à Meymac (Corrèze).

Biographie

Distinctions & Récompenses :

Essai d’un catalogue des collections corréziennes

Bibliographie

Repères

 

Biographie

lobel-riche-autoportrait-dessin legendeNé d’une mère arlésienne et d’un père cévenol, Lobel-Riche passe son adolescence à Montpellier dans l’Hérault où il entre, âgé de seize ans, à l’École des Beaux-arts. L’illustration d’un traité d’anatomie par un médecin lui facilite l’accès à la Faculté de Médecine l’acquisition d’une profonde connaissance du corps humain.

Deux ans plus tard, il monte à Paris où, durant trois années il exerce divers métiers alimentaires - ouvrier lithographes, dessinateur d’affiches, commis d’architecte, illustrateur occasionnel de presse - tout en fréquentant les musées, les galeries ainsi que l’École des Beaux-arts.

Élève[1], du peintre et collectionneur Léon Bonnat (1833 1922), de Paul Saïn[2] (1853 1908) et d’Antoine Calbet (1860 1944), Lobel-Riche débute au Salon de 1902 avec le « Dispensaire ». Cette même année, il illustre son premier ouvrage, « La Main gauche » de Guy de Maupassant (1850 1893) publié chez Ollendorf dans une collection populaire ; les dessins sont gravés sur bois par G. Lemoine.

Les années suivantes, l’État acquiert une huile sur toile la « Marchande à la toilette »[3] (1904, Salon de la Société des Artistes Français n°1149, attribuée au musée de Carcassonne (Aude)), une estampe [4]  « Le hamac » (1908, Salon de la Société internationale de la gravure originale en noir, 46*54 cm).

Sociétaire des Artistes Français en 1909, il publie son premier livre d’artiste « Études de filles » avec un texte de Camille Mauclair[5] (1872 1945).

Mobilisé en 1914, le lieutenant dans l’armée d’Orient en Macédoine mitraille les scènes de guerre, les sites, les personnages tel ce croquis publié en mars 1915 par l’Europe anti-prussienne, « Le Mouton enragé »[6], ces aquarelles reproduites dans L’Illustration du 28 octobre 1916,  dans La Serbie glorieuse[7], numéro spécial de L’Art et les Artistes publié par Armand Dayot (1851 1934). Mme Lobel-Riche cède[8] à l’État deux dessins à l’aquarelle : « La retraite » (Serbie) et « Le Vardar ».

lobel-riche-serbie-glorieuse-p06-aquarelle-legende-alcesteAtteint par l’épidémie du typhus, Lobel-Riche passe les six derniers mois de la Grande Guerre au Maroc auprès du Maréchal Lyautey[9] (1854 1934) et expose à la Galerie Excelsior à Casablanca ainsi qu’à la Galerie Devambez où l’État[10] acquiert une aquarelle « À Salonique ». De son séjour marocain jusqu’au milieu de l’année 1919, Lobel-Riche rapporte des huiles, des pastels, des aquarelles, des dessins ainsi que nombre d’eaux-fortes originales qui serviront une dizaine d’années plus tard à illustrer « Un crépuscule d'Islam » d’André Chevrillon (1864 1957).

lobel-riche-exposition-casablanca-maroc-1918 legendeDe retour dans la métropole, Lobel-Riche adhère à la Fédération des dessinateurs de la CGT formée par les dessinateurs et humoristes[11] et expose avec succès des scènes orientalistes chez Devambez. l’État y procède de nouveau à deux achats [12] : « Le minaret, Fez » et « Sous les voûtes de Bab Mansour, Meknès » (n°26 & 54 du catalogue).

Le 13 juillet 1920, Lobel-Riche retrouve Lyautey au banquet[13] offert par la revue France-Maroc au Palais d’Orsay en l’honneur de la réception du maréchal à l’Académie Française.

lobel-riche-banquet-lyautey-academie-francaise-juillet-1920En janvier 1922, Lobel-Riche est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur au titre du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts ; le même décret élève Pierre Louÿs au grade d’Officier[14].

Lobel-riche-cp-douche-imprevue habeo

lobel-riche-affiche-cycles-peugeot legendeAu cours des années 20, Lobel-Riche est également sollicité par la publicité comme en témoigne ces affiches pour les « Cycles Peugeot » (540*735  mm), ou cette autre pour la « Phosphorine Maxence Damotte » (156*96 cm) ainsi que par les éditeurs de cartes postales humoristiques.

Avec « Salomé » d’Oscar Wilde (1854 1900) publié en 1930, Margerit nous apprends que Lobel-Riche ne produira plus que des exemplaires uniques jusqu’au « Rolla » d’Alfred de Musset (1810 1857).

L’illustrateur est consacré en cette année 1930 avec la publication en février d’une étude critique de Gabriel Boissy (1879 1949) « Lobel-Riche » préfacée par Alphonse Séché (1876 1964) dans la collection « Les Artistes du Livre » chez Babou.

Paradoxalement, la décennie suivante est la moins prolifique mais riche en œuvres de qualité comme « Salomé » d’Oscar Wilde (1854 1900), « Un crépuscule d'Islam » d’André Chevrillon (1864 1957), ou l’album « Arabesques intimes ».

Lors de l’exode juin 1940, Lobel-Riche se réfugie en Corrèze dont la famille de son épouse, Odette née Bossuet, est originaire. Le couple occupe la maison de la grand-mère maternelle actuellement le presbytère, 12 rue des Clercs, puis ils aménagent un appartement au premier étage d’une maison appartenant à la famille, 9 place de l’Église. Lobel-Riche poursuit une activité artistique plus consacrée au dessin et à la peinture ayant pour thème des portraits de personnalités locales ou études de personnages rencontrés lors de ses sorties, des paysages ou des natures mortes.

lobel-riche-meymac-maison-nouaille-presbytere legendeEn 1941, tout en préparant les illustrations pour « Rolla » de Musset dont tous les exemplaires sont pratiquement souscrits, il expose ses peintures à la Librairie Masson à Lyon[15].

Musset-rolla-frontispice-portrait-legendeAprès la guerre, les séjours corréziens de Lobel-Riche se poursuivent et le couple s’installe dans une maison à proximité de la gare du Jassonneix, rue de Lachaud.

lobel-riche-peinture-nature-morte-aux-pommes-1942 habeoSon élève Odette Denis graveur animalier, fille de fille de Maurice Denis (1870 † 1943) séjourne chez le couple et certaines de ses pièces ornent des cimaises de meymacois. en 1948, Lobel-Riche dirige la publication de son premier livre illustré : « Les Poèmes barbares » ‎‎ de Leconte de Lisle (1818 † 1894).

denis-odette-leconte-de-lisle-poemes-barbares-gravure legenLobel-Riche s’éteint le 11 mai 1950 à Paris après avoir gravé son dernier cuivre « Tête de Christ » ; Selon sa volonté, il est inhumé dans le Limousin, au cimetière des Horts de Celle à Meymac (Corrèze), dans le caveau de sa belle-famille.

lobel-riche-meymac-tombe legende

Illustrateur, Lobel-Riche a composé des dessins ou gravé pour des périodiques comme Je sais tout, et Le Rire ; pour les éditeurs : Albin-Michel, les Amis de la petite estampe moderne, Blanchetière, Brifaut, Calmann Levy, Carbonel, Cercle Grolier, Cres & Cie, Devambez, L’Edition, Javal et Bourdeaux, Lafitte, Lemercier, L’Hoir, Livre de Plantin, La Maison du livre, Michaud, du Moustié, Ollendorf, Pelletan[16], Per Lam, Romagnol, Rombaldi, Schleicher Frères, Sirey, Wapler.

lobel-riche-abel-hermant-1911-frontispice-histoire-d-un-filSes pièces ont orné les textes de : Paul Acker, Annunzio, Austruy, Bachelier, Balzac, Barbey d'Aurevilly, Baudelaire, Baudu, Beaume, Pierre Benoit, André Billy, Boissière, Carco, Château, Gaston Chérau, Chevrillon, Colette, Coppée, Coquiot, Fèvre, Flaubert, Frapié, John Grand-Carteret, Guillemot, Hermant, Loti, Pierre Louÿs, Robert Margerit, Mauclair, Maupassant, Mirbeau, Murger, Musset, Osmont, Edgar Poe, Randon dit Jehan Rictus, Reboux, Jules Renard, Prosper Ricard, Louis Rollin, Maurice Rollinat, Georges Sand, Sienkiewicz, Stendhal, Tharaud, Theuriet, Paul Valéry, Veber, Verhaeren, Verlaine, Oscar Wilde, Willette, Zola.

Distinctions & Récompenses :

1904, Mention Honorable,

1905, Encouragement spécial de 500 fr (Peinture),

1907, Encouragement spécial de 1000 fr (Peinture),

1914, Mention Honorable(Gravure),

1920, Médaille d’Argent (Gravure)[17],

1922, Chevalier de la Légion d’Honneur,

Essai d’un catalogue des collections corréziennes

« Chaumière de Lavaur (Meymac) » Huile sur toile, Coll. particulière,

« Exode », Huile sur toile, Coll. Publique, Meymac,

« Manoir de Meymac vu de la pergola » Huile sur toile, Coll. particulière,

« Meymac vu de la prairie » Huile sur toile, Coll. particulière,

« Meymac, la fontaine » Huile sur toile, Coll. particulière,

« Meymac, place-de-village » Huile sur toile, Coll. A. Tixier,

lobel-riche-meymac-place-village-peinture legende« Meymac, rue de l’Horloge » Huile sur toile, Coll. particulière,

« Meymac, rue des Moulins » Huile sur panneau, Coll. particulière,

« Meymac sous la neige », Huile sur toile, Coll. Publique, Brive,

« Printemps dans les châtaigneraies en Limousin », Huile sur toile, Coll. particulière,

« Portrait de la fille du docteur Soulier », Huile sur toile, Coll. particulière,

« Études de personnages sur le foirail de Meymac » Dessin, Coll. particulière,

« Portrait de l’épicier Gratadour dit Gogue » Dessin, Coll. particulière,

« Portrait de la fille du docteur Soulier en communiante », Dessin, Coll. particulière,

« Portrait du docteur Soulier » Dessin, Coll. particulière,

« Tête du Christ » Gravure, Coll. particulière,

« Portrait de Mme Soulier » Cuivre, Coll. particulière,

« Portrait de Mme Soulier » Gravure, Coll. particulière,

« Vieux juifs à Fez » Gravure, Coll. particulière,

Annunzio, « Les Lions rouges », Livre, Coll. A. Tixier,

Austruy, « L’Ère petit paon », Livre, Coll. A. Tixier,

Beaume, « La Femme et le larron », Livre, Coll. A. Tixier,

Benoit, « L'Atlantide », Livre, Coll. A. Tixier,

Boissière, « Fumeurs d’Opium. Comédiens ambulants », Livre, Coll. A. Tixier,

Boissy, « Lobel-Riche », Livre, Coll. A. Tixier,

Château, « La Cité des Idoles », Livre, Coll. A. Tixier,

Chevrillon, « Un crépuscule d'Islam », Livre, Coll. A. Tixier,

Flaubert, « Salammbô », Livre, Coll. A. Tixier,

Margerit, « Lobel-Riche », Livre, Coll. A. Tixier,

Maupassant « La Main gauche », Livre, Coll. A. Tixier,

Musset, « Rolla », Livre, Coll. A. Tixier,

Tharaud, « La Ville et les Champs. 1870-1871. », Livre, Coll. A. Tixier,

Bibliographie

Boissy Gabriel, « Lobel-Riche », Préface par Alphonse Séché, Babou, 1930, Collection « Les Artistes du Livre », in-4°, en feuilles avec un portrait de l'Artiste par Lui-même et 24 illustrations hors texte (Tirage à 700 exemplaires numérotés dont 50 sur papier du Japn avec une gravure originale de Lobel-Riche et 650 sur papier vélin blanc des papeteries Johannot, ainsi que 50 exemplaires numérotés de I à L).

Dugnat Gaïté, Sanchez Pierre, « Dictionnaire des graveurs, illustrateurs et affichistes français et étrangers 1673-1950 », Ed. de L'Échelle de Jacob, Dijon, 2001, Vol. 4, pp.1620-1621.

Livre et ses amis (Le), octobre 1946.

Margerit Robert, « Lobel-Riche », Le Livre de Plantin, 1946, (86 pl., études, dessins, lithographies et aquarelles).

Osterwalder Marcus, « Dictionnaire des illustrateurs 1890-1945 », Ides et Calendes, pp.718-719.

Papyrus (Revue), octobre 1926.

 

Base Arcade (Consultée le 18 juin 2012) 

Repères

1880

Naissance à Genève le 3 mai

1896

Entre à l’École des Beaux-arts de Montpellier

1896

Illustrations pour un traité d’anatomie

1898

Arrive à Paris

1902

Illustrations pour Maupassant « La Main gauche »

1902

Première participation au SAF

1903

Participation au SAF

1904

Mention Honorable au SAF et acquisition par l’État de la « Marchande à la toilette » (n°1149) actuellement au musée de Carcassonne

1905

Participation au SAF et Encouragement spécial de 500 fr (Peinture)

1905

Illustrations pour P. Veber, « Les Tard venus ».

1906

Participation au SAF

1906

Illustrations pour H. Austruy « L’Ère petit paon », H. Chateau « La Cité des Idoles », H. Fèvre « La Traversée de l'Enfer », J. Rictus, « Fil de fer », H. Sienkiewicz « Les Chevaliers de la croix », J. et J. Tharaud « La Ville et les Champs. 1870-1871. ».

1906

Participation au SAF

1907

Participation au SAF et Encouragement spécial de 1000 fr (Peinture)

1907

Illustrations pour, Stendhal « Le Rouge et le Noir », G. Beaume « La Femme et le larron », A. Theuriet « L'Oncle Scipion »,

1908

Illustrations pour H. Murger « La Vie de Bohème »,

1908

Salon de la Société internationale de la gravure originale en noir de 1908

1909

Illustrations pour L. Frapié « Marcelin Gayard », G. Sand, « Elle et Lui » « Valentine », E. Zola « Thérèse Raquin », J. Boissière « Fumeurs d’Opium. Comédiens ambulants ».

1909

Participation au SAF (Peinture).

1909

Portrait de J. Boissière, pointe sèche pour la réédition de « Fumeurs d’Opium. Comédiens ambulants ».

1909

Sociétaire des Artistes Français en 1909, il publie son premier livre d’artiste « Études de filles » avec un texte de Camille Mauclair 

1910

Illustrations pour Barbey d'Aurevilly « Les Diaboliques », F. Coppée « Les Vrais riches », A. Hermant « Mémoires pour servir à l'histoire de la Société. Histoire d'un fils de roi », A. Theuriet, « Charme dangereux ».

1911

Illustrations pour G. Annunzio « Les Lions rouges », Renard « Poil de Carotte »,

1911

Illustration en couleurs pour la couverture de l’ouvrage de J. Grand-Carteret, « Une victoire sans guerre»

1912

Domicile : 120 Bd de la Chapelle à Paris (18e). Cité dans l’Annuaire comme Officier des Palmes Académiques, sociétaire du Salon de la Société des Artistes Français

1912

Illustrations pour G. Coquiot « Poupées de Paris, Bibelots de luxe », Zola « Conquête de Plassans »,

1913

Illustrations pour Guillemot « Les Bars »,

1914

Mobilisé, il sert dans l’armée d’Orient avec le grade de lieutenant.

1914

Participation au SAF et Mention Honorable(Gravure),

1915

Illustrations pour Verhaeren « 1914-1915. Crime allemand »,

1916

Mme Lobel-Riche cède  au Commissariat des expositions deux dessins à l’aquarelle : « La retraite » (Serbie) et « Le Vardar ».

1918

Illustrations pour F. Carco « Les Malheurs de Fernande ».

1918

Séjourne au Maroc de juillet 1918 à juin 1919

1918

En, Lobel-Riche expose à la Galerie Excelsior à Casablanca (Maroc)

1918

Achat par l’État d’une aquarelle « À Salonique » à la Galerie Devambez

1919

Illustrations pour Verlaine « Femmes » et « Hombres », P. Ricard « Arts marocains I – Broderies »

1919

Mai, adhère à la Fédération des dessinateurs.

1919

Exposition de 300 aquarelles rapportées de l’armée d’Orient, en Macédoine puis au Maroc

1920

Publication d’une suite de 12 lithographies originales « En Macédoine »(Éditeur A. G. L’Hoir)

1920

Exposition d’eaux-fortes originales au SAF (illustrations pour « Les Fleurs du mal ») récompensée par une Médaille d’Argent, et, à la GOC (sujets orientalistes).

1920

Exposition de sujets orientalistes chez Devambez Achat par l’État de deux tableaux, « Le minaret, Fez » (n°26) et « Sous les voûtes de Bab Mansour, Meknès » (n°54)

1920

Participation au Salon des Orientalistes

1920

Exposition des Peintres du Théâtre à la Galerie d’Art Henri Manuel, organisée par la revue La Hampe

1920

Lobel-Riche est invité par la revue France-Maroc à un banquet , au Palais d’Orsay, en l’honneur de la réception du maréchal Lyautey à l’Académie Française

1920

Médaille d’Argent (Gravure)

1921

Illustrations pour Baudelaire « Les Fleurs du Mal » (2 éditions), « Le Spleen de Paris »

1921

Exposition d’eaux-fortes originales au Salon de la Société des Artistes Français

1922

Chevalier de la Légion d’Honneur,

1922

Illustrations pour Benoit « L'Atlantide »,

1923

Illustrations pour Balzac « La Fille aux yeux d'or », Baudelaire « Les Fleurs du mal »,

1924

Exposition collective « Paris vu de nos jours » à la Galerie Marcel Guiot (4 Rue Volney, Paris) avec Béjot, Brouet, Forain, Naudin… alors que Jean Puy expose à la Galerie E. Druet

1924

Illustrations dans le texte pour l’Agenda 1924 de la Compagnie des Chemins de Fer P.L.M[18].

1925

Illustrations pour R. Baudu « Agora », Colette, « Chéri », H. Willette « La Mort de la Faunesse »

1926

Exposition collective à L’Estampe Moderne (14 Rue de Richelieu à Paris) alors que Marcoussis expose chez Jeanne Bûcher et que Lebourg et Guillaumin exposent chez André Cousin

1926

Illustrations pour G. de Maupassant « La Maison Tellier », O. Mirbeau « Journal d'une femme de chambre »,

1927

Exposition collective à L’Estampe Moderne (14 Rue de Richelieu à Paris) alors que Kayser, Léopold-Lévy et Pascin exposent chez Fabre au 20 Rue de Miromesnil

1927

Illustrations pour Poe, « Vingt histoires extraordinaires »,

1928

Illustrations pour P. Reboux, « La Maison de danses »,

1929

Illustrations pour M. Rollinat « Les Luxures » extrait des « Névrosés »,

1930

Illustrations pour O. Wilde « Salomé », pour A. Chevrillon « Un crépuscule d'Islam ».

1931

Contributions à quelques unes des 285 compositions en couleurs et en noir illustrant l’Œuvre romanesque complète de P. Loti

1936

Illustrations pour Verlaine, « Sagesse, amour »,

1937

Illustrations pour Barbey d'Aurevilly « Les Diaboliques », G. Bachelier « Les Congés payés »,

1938

Album « Arabesques intimes »

1940

En juin, quitte Paris pour Meymac en Corréze.

1942

Illustrations pour Musset, « Rolla »

1945

Illustrations pour P. Louys « Sanguines », L. Rollin « Horizons », Verlaine « Chansons pour elle »,

1947

Album « Le Cantique des Cantiques »

1949

Illustrations pour A. Billy « Visions de danse »,

1950

Décès à Paris le 11 mai, inhumation à Meymac

1951

Exposition rétrospective à la Galerie Doucet (Paris)

1952

Exposition pour le cinquantenaire de la mort d’Émile Zola à la galerie Mansart, inaugurée le 12 décembre par Vincent Auriol, Président de la République, et par André Marie, Ministre de l’Éducation Nationale. Lobel-Riche a illustré « Thérése Raquin » (Calman-Levy, 1910), « Les Rougon-Macquart… La Conquête de Plassans » (Calman-Levy, 1910),

 

Cette notice est extraite d’un ouvrage en préparation sur Lobel-Riche à paraître courant 2013. Si vous possédez des informations sur Lobel-Riche, documents ou œuvres, merci de nous contacter en cliquant sur ce lien ou en recopiant l'adresse de ce lien à partir de votre messagerie.

lobel-riche-portrait-photographie-margerit legende

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 



[1] Notice du Salon de la Société des Artistes Français de 1904.

[2] Jean-Paul Marie Saïn, dit Paul Saïn.

[3] Base Arcade, notices n° AR449124 et AR013972.

[4] Base Arcade, notice n° AR449125.

[5] Séverin Faust dit Camille Mauclair (1872 † 1945) a écrit le texte après les planches furent gravées (cf. Margerit, p.36).

[6] John Grand-Carteret cite cette « pittoresque expression du peintre-graveur Lobel-Riche, qui mériterait de faire fortune » in « Verdun, images de guerre.. », Chapelot, Paris, 1916, p.32.

[7] Mars 1917, Troisième Série de Guerre, n°1.

[8] Base Arcade, notices n° AR449126 et AR449127.

[9] « Paroles d’action : 1900-1926) »,Préface de Louis Barthou (1862 † 1934), Armand Colin, Paris, 1927, p.451.

[10] Base Arcade, notice n° AR449128 ;

[11] Revue d'économie politique, janvier-février 1920, n°1, p.349 : avec, entre-autres, Poulbot, Hellé, Radiguet, Malteste.

[12] Base Arcade notices n° AR449129 et AR449130.

[13] Parmi les autres invités, signalons la présence du peintre Bernard Boutet de Monvel, d’un représentant de la Cie des Forges de Chatillon à Commentry (Allier), du peintre J. de la Nezière, de Normand secrétaire général de la Compagnie de Vichy (Allier),

[14] Le Figaro du 20 janvier 1922, p.4.

[15] Le Figaro du 22 novembre 1941, p.4.

[16] Pelletan est le beau-frère du graveur auvergnat Julien Tinayre (1859-1923).

[17] Le graveur bourbonnais Albert-Philibert, né à Montluçon, obtient une des six médailles d’or.

[18] Avec Siméon, Hermann-Paul, Lobel-Riche, Abel Faivre, Naurac, EloyVincent, Aug.-H. Thomas, Belnet, Broders, Cartier, Lacaze, Lanel, Lelée ; l’Agenda est également composé de 16 hors textes et de reproductions en simili-gravure de photographies » (cf. Le Sémaphore algérien du 23 novembre 1923

Partager cet article

Repost 0
Published by Hughes Brivet - dans Graveur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice