Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 05:26

François-Louis Français (1814-1897)

Eugène Ferdinand Buttura (1812-1852)

Jean Charles Pardinel (1808-1871 ?) et Buttura.

Bibl. :

 

Lithographie : La feuille h. 225*304, au TC 160*213, au CP 205*253. En haut au dessus du Trait Carré le nom de l'artiste « BUTTURA ». En bas, sous le TC à gauche « Français del » à droite « Imp. Bertauts », en dessous le titre centré « Un Ravin ».

Hist. : Tableau exposé au Salon de 1843.

Bibl. :

Paul Mantz, « Artistes Contemporains - Eugène Buttura », in La Gazette des Beaux-arts, juillet 1863, pp.185-192.

Beraldi, « Les graveurs du XIXe siècle », 1887, vol.6, pp.163-164.

 

François-Louis Français (1814-1897)

Peintre, graveur à l'eau-forte et sur bois, lithographe, François-Louis Français est né le 12 avril 1834 à Plombières (Vosges). Elève de Jean Gigoux (1806-1894) et Corot (1796-1875), il débute au Salon en 1837.

Il a notamment interprété cinq œuvres de Prosper Marilhat (1811-1847) à découvrir dans la notice Français, interprète de Marilhat dans le cadre de notre « Essai d'un Index des Peintres en Auvergne et Bourbonnais ».

 

Aquafortiste, il réalise une pièce pour la Gazette des Beaux-Arts de juillet 1864 (Beraldi, 1887, vol.6, p.164, n°1) d'après un dessin "Bois sacré" (Plume et encre brune sur taits de crayon noir, lavis brun, pastel, rehauts de gouache blanche - 325*400mm - Vendu 3100€ à Drouot le 10 avril 2008)

 

Fondateur, en 1843, avec Célestin Nanteuil (1813-1873), Le Roux (1807-1863), Mouilleron (1820-1881) et Baron  (1816-1885) de la publication des Artistes contemporains,  Français apparaît comme l'un des plus adroits praticiens de la lithographie, et, traduit, en particulier, des oeuvres que nous aurons plaisir à vous faire découvrir dans de proches notices :

Paul Huet (1804-1869) "Le Crépuscule".

Théodore Rousseau (1812-1867) "Lisière de forêt".

 

Il décède le 26 mai 1897 à Paris (Geoffroy donne la date du 8 mai, in La Vie Artistique, 1900, Ed. Floury, Paris, p.93).

Parmi ses élèves, signalons le peintre roannais Emile Noirot né en 1853 et mort en juin 1924 (Le Bourzat, près de Saint Germain des Fossés, Allier).

 

Récompenses et distinctions :

1841, Médaille 3ème classe,

1848, Médaille 1ère classe,

1853, 26 juillet. Chevalier de la Légion d'Honneur,

1855, Médaille 1ère classe,

1867, Médaille 1ère classe à l'Exposition Universelle,

1867, 1er juillet, Officier de la Légion d'Honneur,

1878, Médaille d'Honneur à l'Exposition Universelle,

1890, Médaille d'Honneur,

1890, Membre de l'Institut.

 

Eugène Ferdinand Buttura (1812-1852)

Peintre aux origines italiennes, Eugène Ferdinand Buttura est né le 12 février 1812 à Paris. Elève de Victor Bertin (1775-1842) peintre de paysages historiques, il poursuit ses études chez le portraitiste Paul Delaroche (1797-1856) également peintre de sujets historiques, il obtient le troisième prix au concours de l'Ecole des Beaux-arts en 1833.

Déçu, il débute au Salon en 1835 avec un « Paysage composé » et parcourt, avec son camarade Français, l'Auvergne, le Dauphiné, la Savoie et le nord de l'Italie. La B.M.I.U. de Clermont-Ferrand posséde une gravure en taille douce, non datée, "Royat" (77*111mm). Nous possédons cette gravure qui figure sur une planche, où elle accompagne une vue de "Thiers", que nous vous ferons découvrir prochaînement.

En 1837, Buttura tente de nouveau le Grand Prix de Rome de Peinture qu'il remporte sur le thème « Apollon gardant les troupeaux d'Admète et inventant la lyre » devançant un futur Prix de Rome Achille Benouville (1815-1891) que nous retrouverons avec des sites de l'Allier.

Buttura ne réapparaît au Salon qu'en 1843, au terme des cinq années passées à Rome en qualité de pensionnaire de la Villa Médicis, avec « Un Ravin » et « Vue prise dans le Campo Vaccino » qui révèlent ses progrès marqués par une écoute de la nature sans renier la tradition historique.

Buttura expose aux Salons de 1835 à 1837, de 1843 et de 1845 à 1852 mais aucune pièce ayant pour sujet l'Auvergne n'y est présentée.

Buttura décède le 23 mars 1852 à Paris.

Son fils, Antoine Eugène Ernest, né le 24 novembre 1841, sera également peintre et exposera de 1863 à 1867.

P. Duclau a présenté, en 1989, un mémoire de Maîtrise à l'Université de Clermont-Ferrand "Buttura".

 

Jean Charles Pardinel (1808-1871 ?) et Buttura.

Le graveur et illustrateur auvergnat Jean-Charles Pardinel, né à Issoire en 1808, expose ses gravures d'interprétations aux Expositions Universelles de 1855 et 1867 ainsi qu'aux Salons en 1859 et 1861.

En 1855, Pardinel réside au 103 rue de l'Enfer à Paris et présente une gravure d'après un dessin de Buttura « Portrait de M. L. » (n° 4742 du livret).

Pardinel serait décèdé en 1871. Nous reviendrons sur cet artiste dans une prochaine notice de notre « Essai d'un Index des Peintres en Auvergne et Bourbonnais ».

 

Bibl. :

Paul Mantz, « Artistes Contemporains - Eugène Buttura », in La Gazette des Beaux-arts du pp.186-193.

Bellier, Auvray, « Dictionnaire général des Artistes de l'Ecole Française », vol. 1, pp.182-183, 583-584, vol.2, p.200, 1882.

Beraldi, « Les graveurs du XIXe siècle », 1887, vol.6, pp.163-164.

 

Nous recherchons des informations, documents ou oeuvres, sur la période auvergnate d'Eugène Buttura et sur le graveur Jean-Charles Pardinel. Merci de me contacter en cliquant sur ce lien hughes.brivet(*)alceste-art.com ou en le recopiant à partir de votre messagerie (*)=@.

 

Consultez notre Catalogue des oeuvres disponibles, des ventes de gravures de Louis Français, d'après Eugène Buttura ou de Jean-Charles Pardinel peuvent être en cours.

 

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice (créee le 9 mars 2009 et mise à jour le 30 septembre 2009), et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice