Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 18:52

Charles Jaffeux est né à Riom le 17 janvier 1902 ; son père, François, était aquarelliste amateur. Elève de l'Ecole des Beaux-arts de Clermont-Ferrand, de Paris, des Arts Décoratifs,  et de Charles Waltner (1846-1925, Grand Prix de Rome en 1868) pour la gravure, il fréquente également l'Académie libre de la Grande Chaumière, fondée en 1902.

Illustrateur, graveur, aquafortiste, peintre paysagiste de l'Auvergne, mais aussi de la Bretagne, des Alpes et de la Provence.

La multitude de son œuvre gravé de divers sites et monuments de France apparente sa production à un volumineux carnet de voyages où l’on retrouve la vie quotidienne régionale de la première moitié du vingtième siècle :

Un coutelier et son chien porte sa production dans une brouette alors qu’une femme discute avec une habitante de « La Maison de l’Homme des Bois à Thiers », eau-forte.

Un marché s’étale devant le « Château du Pirou à Thiers », eau-forte.

Une paysanne et son chien franchissent avec deux vaches la porte du "Beffroy de Besse", eau-forte.

Un paysan et son fils rentrent un troupeau de trois vaches à l'étable près de "l'Abside de l'Eglise d'Orcival", eau-forte.

Deux chasseurs et leur chien marchent dans la "Neige sous le Puy-de-Dôme", eau-forte.

Un adulte et un enfant laissent passer un fiacre dans la rue de la « Maison du Baillage à Vichy », eau-forte.

Une femme avec un animal passent devant une maison à colombage en direction de la « Tour de l’Horloge à Vichy », eau-forte…

Il est intéressant de comparer ces deux vues avec ce que découvre le passant vichyssois aujourd'hui.

Et si l’être humain n’est pas directement représenté, un élément le rappelle :

Une brouette posée devant un muret derrière lequel s’élèvent les « Ruines du Château de Bourbon l’Archambault », eau-forte.

Un « Vieux Puits à Pérouges » au premier plan d’une maison de style Renaissance avec fenêtre à meneau…

Cette très belle eau-forte est remarquable par la symétrie entre l’arbuste de gauche et l’ombre de l’arbre à droite, ainsi que celle de l’ombre du puits en bas à gauche et le feuillage de l’arbre en haut à droite. Egalement, sur une diagonale, en bas à gauche la roue du puits avec ses trois rayons rappelant une croix hindoue ou bouddhiste en opposition avec, en haut à droite, la fenêtre Renaissance rectangulaire avec ses meneaux croisés.

Suite à son exposition de 1932, Joseph Desaymard écrit : "Le talent propre à Jaffeux, c'est de faire parler les pierres. Par le seul truchement du dessin, s'y joignant les contrastes du blanc et du noir, (il) excelle à tirer des vieux murs une éloquence et à la rencontre, une poésie" (in L'Auvergne Littéraire, n°66, 1933, p.25).

Ces pierres murmurent le passé de Marsat, près Riom dans le Puy-de-Dôme, par le truchement des six lithographies, numérotées et signées, et, des quatorze dessins originaux de Charles Jaffeux qui accompagnent les textes d'auteurs spécialistes de l'archéologie, l'art, l'histoire civile et ecclésiastique, le culte marial (Pierre Balme, abbé J. Bonnet, F. Bost, Louis Bréhier, F. Morel, H. et E. du Ranquet, Marguerite Soleillant, Maurice Vloberg). De cet ouvrage publié en 1939 par l'Auvergne littéraire, artistique et historique (cahier n° 99), nous retiendrons principalement la fontaine surmontée d'un calvaire et que domine une tour : deux vues différentes (dans le texte et hors texte) qui, couchées sur du papier d'Auvergne à la main avec filigrane, nous ravissent et nous remuent jusqu'au tréfonds de nos entailles comme l'écrivait Jules Laforgue dans ses « Notes d'esthétique ». Un bois de Victor Fonfreide rappelle le rayonnement de Notre-Dame de Marsat.

 

Jaffeux n'exposera que deux fois aux salons de la Société Nationale des Beaux-Arts, en 1935 et 1936, où il présentera des gravures sur cuivre.

Son oeuvre gravé est forte de plus de 436 pièces représentant des sites, animés ou non, d'Auvergne, et du sud du Massif-Central,  des Alpes, de la Bretagne, du Centre-Ouest, de la Normandie, du sud de la France ainsi que des vues de Bourges, Lyon, Paris,Perouges.

Il décède le 14 mars 1941 à Riom.

 

Voir Catalogue des Eaux-fortes sur le Bourbonnais.

 

Cette notice s'inscrit dans notre essai d'un "Index des peintres en Auvergne et Bourbonnais". Si vous possédez des informations, documents ou oeuvres, contactez moi par courriel à l'adresse hughes.brivet@laposte.net.

Voir notre Catalogue des oeuvres disponibles. Des ventes d'estampes de Jaffeux peuvent être en cours.

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice