Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 05:44

Peintre, dessinateur et graveur, Jean Jacques de Boissieu, né en 1736 dans une famille originaire d’Auvergne à Lyon où il décède en 1810. Surnommé le «Rembrandt français», dessinateur à la sanguine attentif et réaliste de portraits, paysages et édifices, son œuvre gravé compte entre 107 et 140 numéros.

 

* Biographie

Né le 20 avril 1736 à Lyon dans une famille originaire d’Auvergne , Jean Jacques de Boissieu est le fils de Jacques de Boissieu médecin à Lyon et d'Antoinette Vialis. Ses deux frères aînés ayant embrassé la profession paternelle, Jean Jacques est destiné à la magistrature. Toutefois, ses dispositions naturelles pour le dessin, révélées par la copie de tableaux de maîtres de son grand-père maternel, poussent ses parents à l’orienter vers l’art industriel pour les soieries voisines .

Après avoir appris les rudiments auprès de Lombard, il suit les cours d’un peintre d’histoire directeur de l’Académie de Lyon, Jean-Charles Frontier (1701-1763) avant de se parfaire par lui-même en copiant les œuvres qui l’entourent.

Boissieu va parfaire son éducation artistique par un séjour à Paris où il arrive le 28 juillet 1762 retrouvant le graveur J.G.Wille (1715-1807) avec lequel il correspondait depuis près d’un an. Il se lie, entre autres, avec le duc Alexandre de La Rochefoucauld qui l’emmène en 1765 pour l’Italie. Boissieu lui dédiera trois de ses eaux-fortes (1773-1774) : "Vue de l’Arc de Titus", "Vue d’Aqua-Pendente" et "Vue de Ponte-Lucano" souvenirs de ce périple.

En 1770, il est de retour à Lyon où il s’est fait nommer trésorier de France au bureau des finances de la généralité. Il épouse Anne Roch de Valous en 1772 et habite dans la campagne lyonnaise, soit à Crussol, soit à l’Arbresle dont il dessine les sites.

Sa santé, altérée par la préparation des couleurs depuis son séjour parisien, l’oblige à s’adonner exclusivement à la gravure : d’abord l’eau-forte mélangée ensuite de pointe-sèche et de roulette.

Jean Jacques de Boissieu échappe à la fureur révolutionnaire grâce à un artiste, membre de la Convention (David ?).

Jean Jacques de Boissieu décède le 1er mars 1810 à Lyon.

Les 18, 19 & 20 avril 1866, la collection du baron de Malaussena comprenant cent quatre-vingt dessins par J.-J. de Boissieu fut vendue à Drouot.

 

* Œuvres

Son œuvre gravé est estimé entre 107 numéros selon Dugas-Montbel et 140 numéros selon Guichardot. De ses copies de maîtres de l'école hollandaise, son œuvre est empreint d’une volonté de réalisme.

Ses oeuvres figurent dans les collections publiques françaises et les musées étrangers :

* Musée de Saint-Etienne.

    Vue générale de Lyon en 1775, dessin rehaussé d’aquarelle.

* Références

** Sources

  • baron Roger Portalis (1841-1912) et Henri Béraldi (1849-1931), "Les graveurs du dix-huitième siècle", Paris, D. Morgand et C. Fatout, 1880-1882, vol.1, pp.196-204.
  • " Jean-Jacques de Boissieu, graveur; son portrait", in "Le Magasin Pittoresque", 1853, pp.27-30.

** Bibliographie

  • "Catalogue raisonné de l’œuvre de J.J. De Boissieu", Rapilly, Paris, 1878.
  • Dugas-Montbel, "Éloge historique de M. de Boissieu", Lyon, 1810.
  • Marie-Félicie Perez, "L'œuvre gravé de J.J. De Boissieu", Cabinet des Estampes de Genève (qui possède un fonds très complet de l'oeuvre), 1994.
  •  

* Iconographie

Vue d'un rocher en Auvergne, Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810). Dessin au crayon noir repris à la plume et encre brune ; 23,8 x 35 cm, 1766. Gravé sous la direction de François Godefroy et peut-être destiné à l'Encyclopédie mais n'y figurant pas (Ef 41 fol., 127). Voir Marie-Félicie Perez "L'oeuvre gravé de Jean-Jacques de Boissieu, 1736-1810", Genève 1994, p. 345

 

Voir notre Catalogue des oeuvres disponibles, des ventes de gravures d'après de Boissieu peuvent être en cours.

L'utilisation et la reproduction, totale ou partielle, de la présente notice, et plus généralement des notices contenues sur ce site, ainsi que les reproductions des œuvres qui nous appartiennent, sont soumises à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Son aïeul, Jean de Boissieu, avait été le secrétaire et l’exécuteur testamentaire de Marguerite de Valois.

Rue Luyzerne près des Terreaux. Cf. premier courrier de J.-J. Boissieu adressé au graveur Wille le 4 novembre 1761.

J.-J. Boissieu exécutera, plus tard, un portrait du célèbre dessinateur pour soieries, Philippe de Lasalle (1723-1805).

Élève de Guy Hallé, Prix de l’Académie en 1728 et membre de l’Académie en 1747.

Voir son tableau  "Scène d'intérieur" au Musée du Louvre où des membres de sa famille examinent des dessins, entourés d’oeuvres d’art (dont une gravure de Rembrandt).

Cf. Biblio., Portalis, vol.3, pp.660-708.

Catalogue d'une belle collection de dessins par J.-J. de Boissieu et par différents maîtres des diverses écoles, provenant de la collection de M. le baron de M…, Paris, 1866, 39 p.

Né en 1743, élève de Descamps et de Le Bas. Cf. Biblio., Portalis, vol.2, pp.328-334.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hughes Brivet - dans Art
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice