Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 15:22

Peintre paysagiste et aquarelliste français, Henri-Joseph Harpignies est né à Valenciennes le 28 juin 1819. Élève de Jean Achard (1807-1884), influencé par Corot (1796-1875), il parcourt le Bourbonnais surtout dans les environs de Hérisson, le Nivernais ainsi que l’ Auvergne d’où il rapporte ses œuvres majeures.  Henri-Joseph Harpignies décède à Saint-Privé (Yonne) le 28 août 1916. Son  oeuvre tout en rudesse ou robustesse convient aux sols, arbres [1], paysages malgré un coloris simplifié.

* Œuvres

** Récompenses et distinctions

  • Médaillé en 1866, 1868, 1869.
  • 1875, Chevalier de la Légion d'honneur.
  • 1878, Médaille de 2ème classe.
  • 1897, Médaille d’honneur.

Parmi ses tableaux marquants on peut citer :

  • Soir sur les bords de la Loire (1861)
  • Lisière de bois sur les bords de l'Allier (1861), son premier succès au Salon (Exposé au Salon de la Société des Artistes français en 1903).
  • Les Corbeaux (1865).
  • Le Soir (1866).
  • Ruines du château d’Hérisson 1872.
  • Le Saut-du-Loup (1873) son chef d’œuvre.
  • Vallée Égèrie, panneau exposé au Salon en 1870 et destiné à l'Opéra Garnier.
  • Bords de l’Aumance (1874).
  • Chênes de Château-Renard (1875).
  • La Loire (1882).
  • Vue de Saint-Privé (1883).
  • Le Soir dans la campagne de Rome, (1886), médaillée au Salon.
  • Crépuscule souvenir de l’Allier (1890 Salon des Champs-Elysées).
  • Effet de Soleil (1890 Salon des Champs-Elysées).
  • Bords du Rhone (1897), médaillée d’honneur au Salon des Champs Elysées.
  • Foire au bétail à Herisson (1876), aquarelle et mine de plomb, musée du Louvre département des Arts graphiques.

Le Musée des Beaux-arts de la ville de Paris posséde un ensemble de vingt-cinq aquarelles, donnèes par l’artiste, des diverses époques.

 * Références

** Sources

  • Charles Saunier, «La peinture au XIXe siècle», Larousse, Coll. Anthologie d'art français, tome I p. 121.
  • Jules Antoine, «Galerie Petit : exposition des aquarellistes», in La Plume du 15 février 1891 pp.98-99.


[1] «Harpignies qui, d’une main ferme et d’un dessin serré, profile toujours ses arbres bien français… aime… à rappeler qu’un temps fut où ces mêmes beaux arbres … étaient, sept fois de suite, consignés à la porte du Salon», cf. Henri Cochin, «Quelques réflexions sur les Salons», in Gazette des Beaux-arts du 1er juin 1903, pp.448.

[2] L’Artiste 1889 S1 p.59.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hughes Brivet - dans Art
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog d'HABEO Art et Estampes
  • Blog d'HABEO Art et Estampes
  • : Flâneries littéraires, artistiques et autres errances auprès des artistes peintres et graveurs de 1830 à 1930, et, de quelques coups de coeur contemporains
  • Contact

En visite avec alceste

Il y a actuellement    promeneur(s) sur ce blog

Estamp'Art

Le catalogue en ligne de la Galerie hAbEO

logo Cliquez sur l'image pour le consulter et passer vos ordres d'achat de gravures, dessins, peintures ou livres.

Contacts

Vous souhaitez

SIGNALER un artiste, une oeuvre, une erreur
, cliquez ici.

VOUS RENSEIGNER sur un artiste, une oeuvre, cliquez ici.

VENDRE ou ACHETER une oeuvre, cliquez ici.

SUIVRE notre actualité avec Follow hjb03 on Twitter

Côte d'Artistes

artprice